Bienvenue à « ébène »

(English below)

« J’aime l’autorité du noir, sa gravité, son évidence, sa radicalité. Son puissant pouvoir de contraste donne une présence intense à toutes les couleurs et lorsqu’il illumine les plus obscures, il leur confère une grandeure sombre. Le noir a des possibilités insoupçonnées et, attentif à ce que j’ignore, je vais à leur rencontre. »

Pierre Soulages, préface au Dictionnaire des mots et expressions de couleur : le noir de Annie Mollard-Desfour

Chaque année vous êtes nombreuses (et quelques-uns 🙂 ) à me demander si un jour il y aura du noir dans notre palette.

Je me suis longtemps interrogée sur la pertinence d’un noir uni qui risquait de paraitre artificiel au mileu des teintes chinées de la gamme mais je voulais aussi obtenir cette sobriété un peu hypnotique qui nous attire dans le noir.

C’est en mélangeant de la toison teinte en noir avec de la toison brune naturelle que j’ai trouvé finalemement la teinte que je cherchais : un noir dense mais vivant où l’on retrouve la vibration des coloris naturels (et qui économise au passage un peu de teinture).

« I like the authority of the black colour, its gravity, its obviousness, its radicality. Its powerful power of contrast gives an intense presence to all colors and when it illuminates the darkest, it gives them a dark grandeur. It has unsuspected possibilities and, attentive to what I do not know, I go to meet them.  »

French painter Pierre Soulages, in préface of « Dictionnaire des mots et expressions de couleur : le noir » by Annie Mollard-Desfour

ENG Every year many of you ask me if there will ever be black in our palette. I wondered for a long time about the relevance of a solid black which risked to appear articifiel in the middle of the mottled colors of the range but I also wanted to obtain this a little hypnotic sobriety which attracts us in the dark.

It was by mixing black-dyed fleece with the natural brown fleece of Portuguese merino that I finally found the shade I was looking for: a deep but discreetly changing black where we find the warmth and grace of the natural fleece (and which saves a little dye in the process).

« Ebène » est donc le pendant de « fusain » qui a la même proportion de noir mais qui lui est mélangé à de la laine blanche. Sur les aiguilles, il a un petit quelque chose de fascinant où pendant les premiers rangs nos mains nous guident plus que nos yeux et qui invite à faire confiance à la mélodie du geste mais le résultat en vaut la chandelle 🙂

Il est disponible en Ulysse et Gilliatt et j’espère que vous aurez aussi envie d’aller à la rencontre de ses « possibilités insoupçonnées » !

/////

ENG « Ebène » is therefore the counterpart of « fusain » which has the same proportion of black but which is mixed with white wool. On the needles, there is a little something fascinating where during the first rows our hands guide us more than our eyes and which invites to trust the melody of the gesture, but the result is worth the effort 🙂

It is available in Ulysse and Gilliatt and I hope you will like it !

Répondre à Christine Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *